Après le record atteint lundi, l’euro repartait à la baisse mardi, victime de prises de bénéfice et d’un regain d’aversion pour le risque, alimenté par les incertitudes géopolitiques persistantes après la disparition d’Oussama Ben Laden.

Mais cette baisse n’a duré qu’un temps, car au fil de la journée, l’euro est reparti à la hausse, toujours soutenu par les perspectives de relèvement de taux de la BCE et notamment à tout indice haussier délivré par la BCE à l’issue de sa réunion de politique monétaire, prévue jeudi à Helsinki.

En effet la BCE, qui a déjà relevé ses taux directeurs début avril pour lutter contre l’accélération de la hausse des prix dans la zone euro, semble prête à aller encore plus loin dans les mois à venir. Rappelons qu’à l’inverse, la banque centrale américaine a confirmé mercredi dernier qu’elle comptait maintenir ses taux près de zéro pendant encore longtemps pour soutenir la reprise économique et faire reculer le chômage – une politique monétaire généreuse qui fait du dollar un investissement à très faible rendement.

Mais la hausse de l’euro s’est enrayée suite à une bonne publication américaine : Les commandes à l’industrie ont progressé de 3% au mois de mars aux Etats-Unis contre une hausse de 1,9% attendue par les analystes. En février, ce chiffre avait progressé de 0,7%.

De son côté, la livre sterling a nettement décroché, tombant à 89,86 pence pour un euro – son plus bas niveau depuis mars 2010, après un indicateur montrant un ralentissement de l’activité manufacturière britannique en avril. Cette publication, à son plus bas niveau en sept mois, accroît les craintes sur la croissance économique et éloigne d’autant plus la perspective d’un relèvement des taux de la Banque d’Angleterre.

Notons que profitant de la faiblesse persistante du dollar, le franc suisse a atteint mardi un nouveau plus haut historique face à ce dernier.

De son côté, le dollar australien retombait sous la barre de 1,10 dollar américain, après avoir atteint lundi son niveau le plus élevé depuis que les autorités australiennes ont décidé de laisser flotter la devise en décembre 1983. La Banque centrale d’Australie a annoncé mardi le maintien de son taux directeur à 4,75%, conformément aux attentes des analystes, mais elle s’attend à des pressions inflationnistes.

quand cette information sera dehors il touchera le marché.

HPI à l’échelle nationale – L’Indice Nationwide Housing Price mesure les changements mensuels du prix moyen d’une maison avec hypothèque adossée à Nationwide, au Royaume-Uni. Cet Index est un indicateur avancé de l’état du marché du logement. Un indicateur plus élevé que prévu pourrait être traduit comme positif/haussier pour la GBP, alors qu’un indicateur plus bas que prévu, pourrait être traduit comme négatif/baissier pour la GBP.

Taux d’emplois non agricole ADP – Détermine le changement du niveau des personnes employées durant le dernier mois, à l’exclusion de l’industrie agricole. Cet indicateur est publié deux jours avant le rapport officiel du Bureau human resource Statistics (BLS) par ADP, un principal fournisseur des solutions de travail pour les entreprises. Existant depuis début 2007, il a prouvé être un bon indicateur prédicatif du rapport BLS. Un indice plus haut que prévu peut être traduit comme positif/haussier pour le USD, alors que un indice plus bas que prévu peut être traduit comme négatif/baissier pour le USD.

EUR/USD
Le taux spot approche de la borne basse de son canal baissier moyen terme à 1.4750 laissant présager un rebond à court terme. Cependant une rupture de cette zone libérerait un potentiel de baisse important et amorcerait une nouvelle tendance.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 1.4750 avec pour 1er objectif 1.4840, puis 1.4880. Une rupture des 1.4720 invaliderait ce scénario.****

GBP/USD

Le taux spot approche de la borne basse de son canal haussier moyen terme à 1.6430 laissant présager un rebond sur ces niveaux. Cependant une rupture de cette zone libérerait un potentiel de baisse important et amorcerait une nouvelle tendance.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 1.6430 avec un 1er objectif de 1.6580, puis 1.6620. Une rupture des 1.6400 invaliderait ce scénario.

USD/JPY

Le taux spot teste actuellement la borne basse de son canal baissier moyen terme à 80.60 laissant présager un rebond à court terme. Cependant une rupture de ces niveaux amorcerait une tendance baissière plus violente.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 80.60 avec pour 1er objectif 81.40, puis 81.70. Une rupture des 80.40 invaliderait ce scénario.

GOLD

L’or teste actuellement le support intermédiaire de son canal haussier moyen terme à 1531 et semble amorcer un rebond. Cependant une rupture de cette zone entrainerait un retour vers la borne basse de son canal à 1517.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 1531 avec pour 1er objectif 1542, puis 1545. Une rupture des 1529 invaliderait ce scénario.