Rien ne va plus pour l’euro, en tout cas la semaine dernière. Car son plongeon s’est poursuivi vendredi, sur fond de rumeur grecque.

En effet, selon le magazine allemand Der Spiegel, la Grèce envisagerait de quitter la zone euro. Ces informations ont été immédiatement rejetées en Europe, non seulement par la Grèce, qui a démenti « catégoriquement » tout projet de sortie de la zone euro, mais aussi par le porte-parole du président de l’Eurogroupe Jean-Claude Juncker sur la tenue à Luxembourg d’une réunion extraordinaire consacrée notamment aux problèmes de la Grèce.

Mais le mal était fait et l’euro et même repassé sous la barre des 1,44 dollar, finissant la semaine a 1,4312 dollar. Lourdement endettée, la Grèce, comme l’Irlande et le Portugal, a été contrainte de faire appel à l’aide financière de ses partenaires européens. Il sera important de voir comment les marchés asiatiques et européens digèrent cette information lundi.

Trader l’euro au forex ?

En deux jours, la monnaie européenne a reculé de 4,05% depuis le pic de 1,4940 dollar atteint mercredi, son plus haut niveau depuis décembre 2009.

En outre et avant cette rumeur, une bonne publication soutenait le dollar et gouvernait le marché des changes. Car après la publication d’un rapport ADP sur l’emploi un peu moins bon que prévu, le BLS a publié les chiffres officiels sur l’emploi américain.

En avril, 244.000 emplois nets ont été créés, soit 10,4% de plus qu’en mars, et plus qu’attendu. Bonne nouvelle pour l’économie américaine, et donc le dollar, même si le rapport avait aussi été propice à favoriser la prise de risque au détriment du billet vert, peu rémunérateur. L’euro se repliait tout de même déjà avant les informations sur la Grèce, poursuivant son fort repli de la veille à la suite des commentaires du président de la Banque centrale européenne Jean-Claude Trichet. Le marché a interprété l’absence du terme « vigilance » dans son discours qui a suivi le maintien du taux d’intérêt directeur de l’institution à 1,25%, comme le signe d’un nouveau statu quo sur les taux à attendre en juin. Mais cela ne devrait reporter une action de la BCE que d’un mois.

Les actualités à suivre aujourd’hui

Procès-verbal de la réunion de politique monétaire – Le procès-verbal de la réunion de la politique monétaire de La Banque du Japon est un compte rendu de la réunion à propos des taux d’intérêts de la banque, qui s’est tenue un mois plus tôt.

Construction de logements – Détermine le niveau annualisé de nouveaux bâtiments résidentiels dont la construction a débuté au cours du dernier mois.

Un niveau élevé de logements mis sur le marché et le signe que l’industrie de la construction est en bonne santé et que les consommateurs ont le capital pour faire de gros investissements. Plus important encore, de nouveaux logements incitent les propriétaires à acheter des biens tels que des appareils et des meubles pour leur maison, et les constructeurs achètent des matières premières et embauchent plus d’employés pour répondre à la demande.

Une tendance à la hausse a un effet positif sur la monnaie du pays. Le marché du logement est un chef de file pour évaluer l’ensemble de l’économie.

Le taux spot approche de la borne basse de son canal haussier moyen terme à 1.4260 laissant présager un rebond sur ces niveaux. Cependant une rupture de ces niveaux amorcerait une nouvelle tendance.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 1.4260 avec pour 1er objectif 1.4370, puis 1.4400. Une rupture des 1.4230 invaliderait ce scénario.

GBP/USD 

Le taux spot teste actuellement la borne basse de son canal baissier moyen terme à 1.6350 et semble amorcer un rebond. Cependant une rupture de ces niveaux libérerait un potentiel de baisse important.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière sur les niveaux de 1.6350 avec un 1er objectif de 1.6440, puis 1.6460. Une rupture des 1.6330 invaliderait ce scénario.

USD/JPY 

Le taux spot approche de la borne haute de son canal baissier moyen terme à 81.30 laissant présager un repli. Cependant une rupture de ces niveaux lui permettrait de libérer un potentiel important et d’amorcer une tendance haussière.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière dès que le taux spot aura cassé sa résistance à 81.30 avec pour 1er objectif 81.90, puis 82.40. Une rupture des 81.10 invaliderait ce scénario.

GOLD

L’or approche de la borne haute de son canal baissier moyen terme à 1504 laissant présager un repli à court terme. Cependant une rupture de ces niveaux lui permettrait de libérer un potentiel important et d’amorcer une tendance haussière.

Selon les événements précédents, le marché indique une opportunité haussière dès que l’or aura cassé sa résistance à 1504 avec pour 1er objectif 1514, puis 1520. Une rupture des 1502 invaliderait ce scénario.