Aux termes d’une réunion épique des chefs d’Etat, des ministres des finances, et des responsables des grandes banques, un accord au forceps a été conclu pour sauver le péril qui menaçait la Zone Euro.
Ce qu’il faut retenir : les banques acceptent après tractations de passer l’éponge sur la moitié de la dette grecque, ce qui va représenter pour elles une perte de 100 milliards d’euros. Le reste va être rééchelonné. En contrepartie, les banques ont réussi à obtenir une garantie du Fonds européen de stabilité financière (FESF), pour 30 milliards d’euros. Ce dernier FESF sera par ailleurs doté de 1000 milliards d’euros, contre 440 actuellement. Sa capacité est plus que doublée. Ce qui ne satisfait pas tous les observateurs. Pour notre part nous estimons que ce montant suffira à couvrir 75% des problèmes à venir de la Zone Euro.
Conséquence de tout cela : la dette grecque baissera de 160 % du PIB actuellement à 120 % à l’horizon 2020. “Une nouvelle ère s’ouvre pour notre pays”, s’est félicité le Premier ministre Georges Papandréou qu’une rumeur prétendait démissionnaire il y a 2 semaines.

L’euro rechute malgré l’annonce de la demande d’aide financière par la Grèce

L’euro échouait à conserver de modestes gains engrangés après l’annonce de l’activation du mécanisme d’aide FMI-UE par la Grèce, restant tout proche d’un plus bas depuis un an touché la veille, dans un climat d’incertitudes toujours aiguës sur le pays.

L’euro accentue ses gains face au dollar, regain d’optimisme sur les marchés

L’euro accentuait sa hausse face au dollar mercredi, porté, comme les Bourses et les matières premières, par un regain d’optimisme des investisseurs sur la vigueur de la reprise mondiale, alors que des commentaires du président de la Fed pesaient sur le billet vert.

L’euro en hausse suite aux propos de Jean-Claude Trichet
Les indices internationaux actions confirment leur rebond technique de la veille en poursuivant leur progression en territoire positif. Malgré les manifestations et heurts dans les rues d’Athènes entre manifestants et force de l’ordre, les investisseurs anticipent un vote favorable au sein du Parlement grec concernant l’adoption des nouvelles mesures d’austérité.

L’euro s’ancre autour des 1,38$

Les marchés repartent doucement à la hausse, convaincus que des mesures capitales seront prises lors du sommet européen le 23 octobre prochain.

L’Europe trouve enfin les solutions qui rassurent les marchés

Cette semaine, les marchés clôturent en nette hausse, partiellement rassurés à propos des crises qui inquiétaient les investisseurs depuis plusieurs semaines. Après deux premières séances hésitantes, les marchés ont finalement fortement rebondi à l’issu du sommet européen. La volatilité a été à son comble sur les marchés, avec des variations record pour le secteur bancaire.

L’Europe sauvée, les marchés rebondissent
Les marchés américains ont évolué en ordre dispersé après la clôture des marchés européens. Mercredi soir, le Nasdaq Composite a gagné 0,46%, le Dow Jones 1,39% tandis que le S&P500 a perdu 2,00%.