Il est indispensable de prendre compte de ses besoins et de sa situation personnelle lorsqu’on choisit son épargne. Il existe des produits d’épargne très variés en termes de disponibilité de fiscalité et d’argent ainsi que de rentabilité. Mais selon quels critères les Français choisissent leurs produits d’épargne ? Qu’est-ce qui est à favoriser pour prendre sa décision ?

Selon quels critères les Français choisir ses produits d’épargne ?

En termes d’épargnes, il est conseillé aux Français de se poser les questions concernant les détails particuliers du futur placement, avant d’épargner et de choisir ses produits. Concernent la disponibilité, hedios conseille de demander s’il est possible de retirer le fonds d’un moment à l’autre. Vous pouvez vous demander aussi s’il y a d’éventuelles pénalités dans le cas où vous récupérez le capital. N’oubliez pas non plus de vous demander si votre horizon de placement et votre projet requièrent que votre futur placement soit liquide. Quant au niveau de risque, vous devez vous poser la question sur votre profil ainsi que le niveau de risque du produit. Il faut savoir s’il existe d’un risque de perte en fonds ou si le rendement est assuré. En ce qui concerne le rendement espéré, il est nécessaire de savoir toutes les perspectives de rendement de votre placement. Est-ce qu’il s’agit d’un rendement fixe ? Sous forme de plus-value ou/et régulier (dividendes, intérêts) ? Afin de comparer avec d’autre produit de placement et estimer le rendement net, il est recommandé aussi de prendre en considération la fiscalité et les frais spécifiques du produit. Et enfin, selon hedios, il est indispensable de poser la question sur la facilité et simplicité d’investissement. Il faut savoir si l’accès est facile ou vous devez avoir des connaissances spécifiques pour comprendre, le gérer au mieux et son mécanisme.

Les critères prioritaires pour les Français

Le placement idéal pour l’épargnant selon hedios avis est celui qui proposerait un rendement supérieur, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de frais ou qu’il n’y a pas de fiscalité ou peu, et si son offre est simple avec l’avantage de la disponibilité. Cependant un produit de placement qui remplit ces qualités n’existe pas. Pour cela, il est nécessaire de grouper par ordre de priorité les caractères principaux de votre choix. Mais quel est le critère prioritaire des investisseurs sur leurs groupements ? L’AMF ou autorité des marchés financiers a interviewé certains épargnants français qui se préparent à faire un placement. Selon l’AMF, leurs priorités sont les perspectives de rémunération, le niveau de risque et la disponibilité des fonds investis. Puis le niveau de la fiscalité et le frais. Ainsi les 52 % des épargnants français questionnés mentionnent le niveau de risque du produit parmi les trois premiers critères de choix, puis 46 % indiquent le rendement espéré et 35 % sa disponibilité. Le niveau de frais est aussi l’un des critères retient particulièrement leurs attentions. En effet, il arrive en quatrième position (30 %). Un des critères les moins mentionnés est la durée recommandée du placement, car seulement 16 % des investisseurs ainsi que l’élément remise d’impôts avec 19 %.

Des diversités de priorité en fonction de l’âge

En fonction de niveau de patrimoine et des catégories d’âges, il existe des diversités. Les épargnants mois de 35 ans sont moins sujets au risque que les investisseurs âgés plus de 55 ans (42 % contre 55 %). De la même manière le critère de choix correspondant à la disponibilité des capitaux est moins privilégié pour les jeunes épargnants (24 % contre 42 %) qui citent fréquemment l’« éthique » une des leurs critères de choix indispensables, car seulement 18 % d’entre eux la mentionnent contre 5 % des investisseurs plus âgés de 55 ans et plus. Les investisseurs qui ont le patrimoine financier plus de 50 000 euros privilégient le plus souvent le niveau de risque de l’ordre de 57 %, le rendement espéré qui est de 55 % et sont plus sensibles au niveau des frais.

Conseils pour constituer une épargne de précaution

Afin de mettre en place une épargne de précaution, hedios patrimoine recommande de capitaliser un montant à la même valeur de vos 3 mois de rémunération sur un Codevi ou un Livret a : votre capital reste accessible et vous remportez un rendement non imposable et correct. Dans le cas où vous convoitez de placer un fonds clair à une date donnée pour subventionner votre vacance, achat immobilier ou d’autres projets, il est préférable de planifier votre économie en mettant de côté un capital fixe tous les mois, par prise automatisée sur votre compte, lorsque cette formule est plus importante. Si vous souhaitez épargner en fonction de votre situation du moment, il est aussi conseillé de varier vos produits d’épargne en joignant, dans la mesure de placements disponibles, ses moyens et placements à long terme (obstrué entre 5 et 8 ans). Pour ce dernier, il est conseillé d’optimiser pour l’assurance vie et les Pea, car ils jouissent de dispenses fiscales.