Le marché monétaire ou marché des changes est le plus grand marché du monde en termes de volume d’échanges, de chiffre d’affaires et d’intervenants et pourtant il n’a besoin ni de bureau ni d’endroit particulier pour fonctionner. C’est un marché virtuel qui n’existe que sur Internet et qui favorise les négociations non-stop selon des niveaux d’activité variables.

La nature permanente de ce marché provient du fait qu’il suit la rotation du soleil autour de la planète.

Trader 24h/24

Le trading démarre avec le lever du soleil à Sydney en Australie, continue sur Tokyo en Asie, puis Londres en Europe et enfin New York aux États-Unis, et au moment où le soleil se couche en Amérique, c’est de nouveau le matin à Sydney. Par conséquent, d’innombrables traders dans le monde entier contribuent aux opérations de change internationales à grande échelle chaque fois qu’ils passent un ordre qui se matérialise ensuite par un bénéfice ou une perte.

Marché volatile et liquide

La capacité de ce marché à brasser les profits est attribuée à sa liquidité et volatilité élevées. Si la liquidité s’explique par la masse des intervenants, la volatilité est la résultante des conditions particulières de régulation et de réglementation que chaque pays applique à ces opérations. Ainsi, des événements comme un coup d’état ou une catastrophe naturelle survenant n’importe où dans le monde suffisent à renverser les tendances en cours et ont un impact majeur sur la plupart des investissements.

Bien que fonctionnant non-stop par nature, il y a des moments où le trading est extrêmement intense et d’autres où l’activité est minime. En y regardant de plus près, on constate que l’activité la plus forte se concentre sur la deuxième séance quand s’ouvrent les marchés européens suivis par les marchés américains.

Le pic d’activité dans cette partie du globe peut aussi s’expliquer par le fait que l’Euro et le Dollar US sont les deux monnaies les plus échangées sur le marché et que la plupart des investisseurs actifs proviennent également de ces deux continents.